Les gens sont des gens … n’importe où, ici et là …

Te voilà donc, dans l’ennui de ta routine quotidienne, ne sachant pas trop quoi faire, ne sachant pas si tu tomberas de nouveau amoureux, si tu sentiras le plaisir de l’amour une fois de plus, si tu obtiendras ce dont tu as vraiment besoin. Tu t’ennuies de la vie, d’un avenir prédéfini, de ce que les autres attendent de toi et tu penses combien il serait agréable de voyager dans ces contrées lointaines où je me trouve maintenant.

A côté d’ici, il y a un mariage. La musique est forte et rien ne se passe. C’est le deuxième mariage que je vois en deux semaines. Personne ne danse, tout le monde a l’air ennuyé, attendant le repas avant de rentrer à la maison. Je suis rentré seulement pour quelques minutes. Je suis curieux. Deux jeunes hommes sont venus à moi tout de suite et m’ont demandé de partir immédiatement. Je n’étais pas invité. Pendant ce temps dans l’auberge où je suis installé, tout le monde est prêt à aller se coucher. Il est très tôt, mais ils ont tous trop bu de vin pendant le match de football de la Coupe du monde. Rien ne se passe ici. Je m’ennuie, autant que toi peut-être là-bas.

Il fait trop froid dans ce coin du sud de la Bolivie alors je décide de chercher un endroit plus chaud. Je me retrouve à Santa Cruz une fois de plus. Ici, l’air est brûlant et poussiéreux. Je suis dans une très grande ville. On dirait que la moitié de la Bolivie vit ici. Je suis dans une auberge bon marché du centre-ville. C’est tellement bruyant que j’ai acheté des trucs pour mettre dans mes oreilles. Ma chambre est tout simplement horrible. Je me demande pourquoi ils n’ont même pas pris la peine de peindre les murs. Inutile de décrire la salle de bain commune, il suffit de dire que l’on préférerait ne pas avoir à s’en servir. Il est encore tôt dans la soirée, je suis fatigué et je n’ai pas envie de sortir. A quoi bon aller boire un verre ou aller dans une discothèque? C’est comme regarder le même vidéoclip plusieurs fois par minute. Je préfère rester dans ma chambre et lire un bon livre. Mais c’est tellement bruyant que je peux à peine me concentrer sur le texte. J’ai mis mes trucs dans les oreilles mais cela ne filtre guère le bruit intense de mes voisins de palier. D’un côté, ils regardent la télévision. De l’autre côté, ils écoutent de la musique. Ils doivent tous être sourds. La musique dans la chambre est si forte que les murs vibrent. Après une heure, je me sens si fatigué que je m’endors enfin, mais je me réveille constamment. Certaines personnes vont et viennent et parlent si fort derrière ma porte qu’on dirait qu’ils partagent mon lit. Au beau matin, je suis si fatigué que je me demande si j’ai vraiment dormi. Même en payant plus cher pour une meilleure chambre, le bruit serait le même.

Oui, c’est bien de voyager, mais pas pour les gens, du moins pas pour les gens de la ville. Parfois, les gens de la campagne sont très gentils, mais beaucoup d’entre eux boivent beaucoup de nos jours et cela devient de plus en plus fréquent. J’aime voyager surtout parce que je peux voir des endroits incroyables. La nature est absolument merveilleuse. Voir les gens avec leurs façons de faire les choses me permet aussi de questionner mon propre chemin et d’être plus en harmonie avec qui je suis plutôt que ce j’ai appris à être. Mais en réalité, les gens sont simplement des gens ; ils survivent, luttent au quotidien et s’ennuient autant que toi.

Je n’attends plus rien de personne depuis bien longtemps, et ne dépends de personne non plus. Au début, je regardais les autres pour m’inspirer et puis j’ai réalisé que, étant une personne très positive et généreuse, c’est moi qui inspire, motive et donne de nouveaux espoirs aux autres. Et puis je rentre en fin de journée dans ma chambre, seul, souvent ennuyé, sans personne pour m’inspirer ou me motiver.

Si tu es là-bas, dans ton petit coin du monde, à t’ennuyer et sans espoir, sache que la plupart des gens sur cette roche perdue dans l’espace ressentent la même chose. Si tu souhaites t’en sortir et voir le jour, soie conscient que toi seul peux le faire toi-même. Parce que, à la fin du jour, nous sommes tous les mêmes, un parmi tous, tous une expression de la même chose.

Ce contenu a été publié dans Contenu Général. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire